Untitled

Troisième article de la série « Une lettre, un Mot » avec le C pour Communisme. La Chine reste l’un des seuls pays au monde où le communisme a pu s’installer durablement et continue à perdurer.

Même si le modèle initial mis en place par Mao Zedong en 1949 a évolué, la république de Chine est toujours dirigée par le parti communisme à l’heure actuelle. Cela fait maintenant plus de 50 ans que le PCC est au pouvoir et contrôle d’une main de fer le pays.

Les années 80, sous l’impulsion d’un autre des grands personnages chinois, Den Xiaoping, sont les années clés pour le pays avec un certain esprit d’ouverture au monde occidental. C’est à partir de cette époque que le parti commence sa transformation et le pays connait un bond sur le plan économique.

Aujourd’hui, le communisme est toujours présent au niveau politique mais les dirigeants ont bien compris qu’ils avaient besoin d’une économie capitaliste pour soutenir la croissance. Cela pose un beau contraste difficilement compréhensible de l’extérieur. Comment peut-on prôner les idées communistes tout en soutenant le capitalisme pour les entreprises ?

Untitled

Il est toujours difficile d’échanger avec les locaux sur les sujets du communisme et du gouvernement au pouvoir. En effet, les moyens de communication sont contrôlés et la censure sur les réseaux sociaux bat son plein. Du coup, de nombreuses personnes sont mal informées, pas du tout conscientes voir pas intéressées par ces sujets.

Certains chinois ont quand même un avis sur la question. Il est assez marrant de voir que ces personnes ont généralement vécu à l’étranger ou travaillent dans une entreprise international. Comme quoi l’ouverture du pays à l’international décidée par Den Xiaoping permet d’ouvrir les yeux de certaines personnes.

Ils sont assez critiques sur leur propre gouvernement et pensent que les inégalités se creusant entre riches et pauvres sont annonciateurs de grands problèmes. On ne parle pas encore de « printemps chinois » mais cela pourrait arriver dans les années qui suivent…