Spicy dishes in Sichuan Nous avons rejoins le pied de la montagne Emei à la tombée de la nuit après notre première journée chargée du coté de Leshan. Il nous a fallu quelques minutes pour trouver l’auberge recommandée par le Lonely pour ensuite nous retrouver à table avec des bières bien fraiches et les spécialités sichuanaises… Attention aux épices!

La montagne Emei ou Emei Shan est la plus haute (3099m) des 4 montagnes sacrées du Bouddhisme en Chine. Ce fut ici que le premier temple bouddhiste fut construit au 1er siècle après JC. Aujourd’hui la montagne contient 76 temples et monastères.

Faute de temps, nous n’avons pu réaliser le plan initial qui avait pour but 2 jours de trek dans la montagne avec une nuit dans un des temples sur la route.

Nous avons du coup passé la nuit au camp de base pour un départ à l’aube (premier bus à 4h30) afin de nous amener rapidement au 2/3 de la montagne.

La randonnée avait pour but une première partie avec ascension au sommet afin de profiter d’une vue panoramique intéressante puis redescendre à un premier stop en bus afin de se balader sur le bas de la montagne.

Sea cloud in Emei Shan valley Buddhism poems on colourish flags

Etant parti dans les premiers bus du matin, nous étions peu nombreux lors du début de l’ascension. Le nombre fut divisé par 2 (voir plus) lorsque nous avons atteint le départ de la télécabine qui amène les touristes directement au sommet.

Nous avons pu bénéficier d’un certain calme en haut et ainsi profiter du Temple Jinding (Temple d’or) et de la vue panoramique de la vallée avant que le sommet soit envahi par la brume.

Golden Buddha on Emei Shan Summit JinDing - Emei Shan Summit

Apres être redescendu en télécabine (pour gagner un peu de temps) et vu un nombre impressionnant de touristes en attente pour accéder au sommet, nous avons fait une belle rencontre avec les singes de la montagne.

Emei Shan Monkey, waiting for more food Firefly on a small leaf

Une heure de bus plus tard, nous voila sur la deuxième partie de notre journée (même s’il n’est qu’11h00) avec une randonnée de plusieurs heures au travers de la montagne afin de visiter plusieurs temples et monastères sacrés, des chutes d’eau et la rivière alimentant les locaux en eau potable.

Buddhism Temple in Emei Shan Mountain Lucky Lockers in Buddhism Temple

Nous prenons notre déjeuner dans une petite échoppe au milieu de la randonnée : pain grillé chinois et nouilles froides du Sichuan. Un régal pour nos estomacs et nos papilles.

Nous finissons la randonnée, en milieu d’après midi, bien fatigués et avec les genoux en compote à cause des escaliers de la longue descente, avant de sauter dans un bus pour notre prochaine étape.

Un des inconvénients des montagnes sacrées en Chine est que ces zones sont aménagées pour le tourisme de masse. Ce n’est pas possible de trouver un chemin non bétonné, une ascension sans marche et d’éviter les nombreux marchands tout au long du parcours. Cela gâche un peu le plaisir de la découverte de ces sites… Le prix est également assez élevé, le site demande 150 yuans pour accéder à la montagne.

Ce fut tout de même une belle expérience avec une plongée dans la nature, de jolies rencontres avec les singes et une vue au sommet superbe.

Emei Shan Vegetation Small Temple in Cloud Sea

Prochaine étape du voyage, Chengdu, capitale du Sichuan et la fameuse réserve de pandas ! :)

Plus de photos sont disponibles sur Flickr.