Lost in the middle of nowhere... Le voyage en Malaisie se voulait à la fois aventure et farniente. Apres avoir visité rapidement la capitale Kuala Lumpur, nous nous sommes rendu dans la réserve naturelle du Taman Negara.

Le Taman Negara est l’un des plus grands parcs de Malaisie et surtout une réserve pour de nombreux animaux sauvages: rhinocéros, tigre malayan ou encore éléphant d’Asie. Il est aussi connu comme la plus ancienne forêt tropicale de notre planète.

L’accès à la ville de Kuala Tahan, porte d’entrée de la forêt et notre point de chute pour 2 nuits, est déjà une aventure à elle seule. De Kuala Lumpur, il faut tout d’abord faire environ 4 heures de minibus jusqu’à Jerantut puis remonter la rivière Tahan à bord d’une petite coque de noix pendant 2 bonnes heures.

Cela permet de profiter des paysages assez fantastiques, un mélange de bleu du ciel, de vert nature de la jungle et de jaune pour l’eau de la rivière. Par contre, les animaux se font rares vu que le moteur de notre bateau fait un bruit d’enfer.

Mix of colours on our way to Taman Negara National Park Some buffalos resting closed to the river

Dès notre arrivée à Kuala Tahan, nous nous mettons à la recherche d’un guide pour nous organiser un trek dans la jungle. Nous voulions éviter les pièges à touristes que j’avais pu rencontrer lors de mon précédent passage en 2009.

Apres discussion avec plusieurs backpackers et les gardes forestiers, nous avons choisi le trek d’un jour (faute de temps et d’équipement adéquat) le long de la rivière avec un retour en bateau au camp de base.

Nous voila parti tôt le lendemain matin sur un chemin pas très clair avec un guide pas très communiquant et un couple de français rencontrés lors du repas du soir. L’aventure commençait mal vu que nous avions trouvé uniquement des graines de mais et autres céréales pour assurer le repas du midi.

Taman Negara Jungle Our path during the trek in the Jungle

Apres plusieurs centaines de mètres dans la jungle, nous avons rapidement compris que cela ne serait pas une partie de plaisir. Le chemin est clairement inexistant et les pluies des jours précédents ont rendues la terre bien molle.

La marche va durer plus de 5 heures entre racines à éviter, cours d’eau à traverser, arbres et rochers en travers à escalader… Il fallait faire attention à chaque pas pour ne pas chuter. De plus, les sangsues ont pris un malin plaisir à nous attaquer les chevilles pour nous prendre un peu de sang.

Millions of aunts eating wood Untitled

Nous sommes vraiment contents (surtout moi) de voir le bout de cette aventure (12.5 km à travers la jungle) en milieu d’après-midi. Le retour par bateau se fait dans le silence vu que tout le monde est bien fatigué.

Direction panel at the end of our trek - 12.5 km View from our resort

Apres cette jolie expédition à travers la jungle Malaisienne, nous décidons d’écourter notre passage au Taman Negara d’une nuit pour profiter encore plus des Iles Perhentian.

Anecdote sympa: les repas se prennent sur des restaurants flottants en face de l’entrée du parc. Les locaux ont vraiment réussi à mettre en valeur la rivière Tahan qui est un point de passage obligatoire pour toutes activités.

Our boat from Jerantut to Kuala Tahan

Recommandation « guide du routard » : éviter les tours organisés et se rendre au bureau des gardes forestiers pour leur demander de privatiser un guide. Cela coûte un peu plus cher mais l’aventure est vraiment sympa. :)

Plus de photos sont disponibles sur Flickr.