Le nouvel an chinois a été l’occasion d’un nouveau périple vers ma destination préférée du moment, l’Asie du Sud Est. Je me suis rendu avec quelques amis du coté des Philippines et plus particulièrement sur l’ile de Palawan.

Ce voyage a été l’occasion de retrouver un esprit baroudeur dans un pays pas encore consacré totalement au tourisme comme peuvent l’être actuellement la Thaïlande ou Bali. Ce fut l’occasion de belles aventures avec 3 autres beijingeurs motivés par la découverte d’un nouvel environnement et d’une nouvelle culture.

Flying fish at our guesthouse

Un point important à signaler est que pratiquement tous les philippins parlent anglais. Cela nous a grandement changé de nos expériences à Beijing ou lors de nos visites touristiques en Chine. Mine de rien, ca facilite quand même de parler le même langage. :)

Cela ne nous a pas empêché d’enchainer les mésaventures. ;)

Organisation, Pourquoi faire? On verra sur place…

Nous avions décidé partiellement d’un parcours à suivre lors de notre semaine sur place avec différents lieux et activités à faire mais rien n’avait été clairement réservé. Nous étions à ce moment très confiant sur le fait de tout gérer en live.

Première péripétie – lors de notre arrivée tardive à Manille, la capitale, nous rejoignons une auberge proche de l’aéroport afin de faciliter le transfert le lendemain matin vers l’ile de Palawan. J’avais anticipé cette arrivée dans la nuit en réservant 2 chambres sur Hostelworld mais la personne nous confirme en arrivant qu’elle a aucune trace de la résa. Apres une longue discussion (nous avons même réveillé le gérant), elle nous propose une chambre minuscule ou la douche ne fonctionne pas… on attendra pour se laver mais nous dormons quelques heures !

Seconde péripétie – l’arrivée à Puerto Princesa depuis Manille fut mouvementée. Nous avons, dans la même journée, visité 3 auberges afin de trouver une chambre pour la nuit (dans le but de visiter une certaine rivière souterraine le lendemain), passé 3 heures avec notre chauffeur de touk-touk tournant en rond dans la ville, tenté de réserver la visite de la rivière sans réussite pour se retrouver vers 13h dans un minibus en partance pour El Nido (au nord de Palawan, 6h de voyage quand même serrés comme des sardines). Bravo l’organisation !

Local taxi which can contain 1 driver, 4 passengers and our bags No space for the bags; let's put them on the van's roof

Le programme, rapidement griffonné sur un brouillon, venait de complètement tombé à l’eau. :)

Troisième péripétie – arrivée tard a El Nido après un long voyage (la route n’ayant plus de goudron sur les 50 derniers kms) pour se rendre compte que tous les hôtels sont complets. Nous voici donc dans un sacré taudis trouvé par un ami du chauffeur du minivan pour notre première nuit des vacances. :(

Quatrième péripétie – Nous nous mettons donc de bonne heure le lendemain à la recherche de 2 chambres pour notre fine équipe dans ce petit village d’El Nido. Apres avoir marché de long en large et demandé à tous les hôtels si des disponibilités étaient prévues pour les prochaines nuits (tous complets), nous comprenons qu’il nous sera impossible de trouver 2 chambres dans le même hôtel vu que nous n’avons même pas pu trouver une chambre. Une des auberges tenues par un français nous a proposé 2 places dans une tente sur la plage pour une nuit… :(

El Nido Main and only street

Le désespoir commence à naitre vu que la perspective de dormir dans notre chambre miteuse devient de plus en plus grande… jusqu’au coup de chance… L’un de nous retourne dans une des guesthouses; la propriétaire nous confirme qu’une chambre de 3 se libère à l’instant et que l’on peut ajouter un matelas par terre… vendu!

C’est comme cela que nous nous sommes installés au Rovic’s Pension House.

Chill out at our Guesthouse Rovic's Pension House Patio

Dernière péripétie… mais bien mineure – la patronne nous annonce que nous n’aurons pas la possibilité de rester plus de 2 nuits. Apres de longues discussions et un peu de charme à la française, elle a trouvé une solution en nous faisant changer de chambre tous les jours. Du coup on a eu l’occasion de dormir dans 4 des chambres de l’auberge (sur 7 disponibles). :)

Cela nous apprendra à rien préparer et penser que tout serait simple. Apres réflexion, nous nous sommes dit que nous ne devions pas être les seules personnes à voyager lors du Nouvel An Chinois. En effet, tous les étrangers quittent la Chine à cette période… malin !

Local boat in El Nido

Malgré ces petits problèmes, les vacances ont été inoubliables avec des plages magnifiques, une eau turquoise, un soleil de plomb et de nombreuses activités. Je reviendrai dessus très prochainement… :)